Coup d’envoi de la saison des événements majeurs internationaux: des personnalités s’associent à l’industrie événementielle

Des personnalités appréciées du public, dont Pierre Lapointe, Carole Laure, Kent Nagano, Maxim Martin, Jasmin Roy, Mike Ward et Karim Ouellet, ont témoigné de l’importance des événements majeurs internationaux, à l’occasion du coup d’envoi de la saison du RÉMI. Certaines ont fait valoir le rôle que jouent ces rendez-vous dans le développement culturel, économique et social du Québec, d’autres ont insisté sur le fait que sans ces événements leur carrière n’aurait pas connu le même essor. Le tout s’est déroulé en présence de la ministre du Tourisme, Mme Julie Boulet.

Parlant au nom de tous ces « ambassadeurs » et représentant le nouveau membre affilié qu’est le Festival OSM – Virée classique, maestro Kent Nagano a notamment déclaré : « Un festival comme le nôtre, c’est non seulement une grande célébration de la musique classique, mais une entreprise de démocratisation de la culture qui rejoint des milliers de Québécoises et Québécois. »

Le Regroupement des événements majeurs internationaux a profité de la tribune pour saluer deux récentes décisions de la ministre du Tourisme. Mme Boulet a en effet expliqué qu’elle corrige à la hausse dès cet été la subvention reçue par une quarantaine d’événements (dont quelques-uns sont membres du RÉMI). Cette correction vise tout particulièrement les événements qui recevaient moins que ce que le Programme lui-même prévoit et vient combler, à tout le moins partiellement, l’écart qui existait entre la cible fixée et la réalité.

« Lors de l’étude des crédits du ministère du Tourisme, Mme Boulet a aussi fait part de son intention de chercher des solutions innovantes pour le financement de la très grande industrie événementielle, répondant ainsi au souhait exprimé par le RÉMI. À cette fin, le Regroupement invite la ministre à créer prochainement un groupe de travail rassemblant des représentants de l’industrie », a déclaré la présidente du conseil d’administration du RÉMI, Mme Louise Beaudoin.

Le RÉMI a souligné qu’il attend toujours, deux ans après le début de la Révision de la gouvernance et du modèle d’affaires en tourisme, que l’on revoie le Programme d’aide financière aux festivals et événements touristiques, lequel fait l’objet d’un gel et d’un moratoire pour le troisième été consécutif, ce qui fait en sorte que les subventions reçues en 2016 reposent pour la plupart sur la performance touristique de… 2012! Le RÉMI invite d’ailleurs l’ensemble de l’industrie touristique québécoise et la ministre à faire de 2016 l’année du « produit », du développement de l’offre touristique, après qu’eurent été réglées les questions de gouvernance et de marketing, notamment avec la création de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec. À Ottawa, depuis octobre, le RÉMI fait activement valoir l’importance d’une intervention spécifique du gouvernement fédéral.

Rappelons que la saison des événements majeurs internationaux prend place avec le début du Festival Go Vélo Montréal, jusqu’à la fin du Festival western St-Tite, le 18 septembre.